Carpenter Brut @ Le Ferrailleur, Nantes.

Il y a des groupes, des chanteurs que je n'aurais certainement jamais été chercher par moi-même. A priori, le style de base n'est aucunement censé me convenir ou bien je ne fouine pas assez loin lors de mes pérégrinations musicales. Carpenter Brut fait partie de ceux-là et à juste titre puisqu'il s'agit d'électro. Je n'écoute absolument pas d'électro. Je n'éprouve pas non plus un amour soudain pour ce genre mais je dois dire que ce groupe-là se détache du lot même s'il me convient davantage de l'écouter à petite dose en version studio. En live, ce n'est pas la même limonade.

Le 28 janvier dernier, Carpenter Brut était programmé au Ferrailleur, à Nantes. Je dois l'avouer, on m'y a traînée. J'y suis allée avec un plaisir tout petit, j'avais surtout peur de m'ennuyer une fois sur place. La bonne blague. Une fois arrivée dans la salle de concert, j'ai trouvé un tabouret de bar qui me tendait les bras devant la table de mixage. J'y ai très rapidement posé mon fessier parce que je fais partie de ces gens qui ne sont pas très expressifs lors d'un concert. Je n'applaudis quasiment pas, je ne danse pas, ne chante pas et être assise est un luxe que je trouve très appréciable (traitez-moi de mamie, je m'en fiche). Tout ça ne m'empêche aucunement de vivre pleinement un concert même si vous en doutez.

La première partie a été assurée par Terminator Rex qui propose plus ou moins le même genre au sens large que Carpenter Brut. Ce n'était pas mauvais mais comme ce n'est pas mon style de prédilection, j'ai trouvé son set relativement long. De plus, voir un type tout seul occupé avec son ordinateur faisant face au public, ça me fait drôle, je ne suis pas habituée à ça. Heureusement que des extraits de films étaient diffusés pendant qu'il "jouait".


Quand il a terminé et que j'attendais Carpenter Brut avec impatience pour voir si j'allais vivre la même chose qu'avec la première partie, un type prénommé Kaenan est venu nous parler. Nous ne le connaissions absolument pas mais il a été attiré par le t-shirt à l'effigie de Bernard Menez (oui, oui) de mon mec. Tout le monde était sobre mais nous avons appris beaucoup de choses sur lui, il nous a fait rencontrer d'autres personnes dans la salle qu'il ne connaissait pas plus que nous. Il nous a même payé une bière de bon cœur. Tout ça en l'espace d'1/4h et c'était plutôt cool !


Et puis Carpenter Brut est arrivé et j'ai oublié tout ce que je pensais de négatif jusqu'alors. Il s'agit en fait d'un producteur accompagné sur scène d'un batteur très technique et d'un guitariste très métal. Ce n'est pas que de l'électro, c'est aussi très rock et furieusement vintage parce que ça transpire les années 80. En live - je vais être grossière - tu t'en prends plein la gueule. Il n'y a jamais de temps mort et on finit par avoir hyper chaud. Le concert a duré une heure et il n'y a pas eu de rappel. Étrangement, ce n'est pas plus mal, on prend ce qu'on nous donne et puis c'est tout. Je vous invite à regarder cet extrait filmé par Le Ferrailleur. Et encore, ce n'est pas tout à fait représentatif de l'étendue du show.


Il y a d'autres dates de concert de prévues, allez sur leur page Facebook pour en prendre connaissance. Sinon vous pouvez retrouver les 3 EP réunis aussi en Trilogy.

Crédit photos : Insane Motion




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire