Rover @ Stereolux, Nantes.

Ça fait désormais 4 ans que je clame à qui veut l'entendre que j'adore Rover. Je ne me rappelle pas les circonstances de ma première écoute mais son premier album m'avait alors tellement subjuguée que Rover est devenu l'un de mes artistes favoris. J'aime tout chez lui : son style, sa musique, son attitude, son identité, c'est transcendant. Je l'ai déjà vu en concert il y a 3 ans, la veille de mon dernier déménagement, et c'était magnifique. J'ai réitéré la semaine dernière, au Stereolux à Nantes. Il a sorti un deuxième album l'année dernière, Let It Glow, dont le style est globalement différent du premier. Il est très influencé rock 70's alors que le premier album est beaucoup plus aérien. Entièrement enregistré en analogique, quand j'écoute le vinyle j'ai l'impression d'être transportée dans une autre époque.


Premièrement, je découvrais le Stereolux (salle de concert se situant sur l'Île de Nantes, là où se trouve notamment le gros éléphant pour vous situer) et j'ai été surprise par la taille du lieu. En entrant, je me suis retrouvée tout de suite devant la scène et j'ai d'abord été attirée par la hauteur de la salle par rapport à sa taille globale, puis j'ai remarqué les balcons. C'est aussi immense qu'intimiste, c'est dingue. Pendant le concert, le son était au top, autant vous dire que j'étais en joie.

La première partie a été assurée par Irina Von Brazil que je ne connaissais pas. C'est un chouette groupe de rock indé de Nantes (un vivier musical pour citer Rover lui-même). Musicalement, ils se situent entre Radiohead et Archive et ça tombe bien parce que je n'aurais pas mieux dit. Du coup c'était une chouette découverte et je tâcherai de les écouter plus amplement.

Quant à la prestation de Rover, comment vous dire... Il est toujours difficile pour moi de commenter le concert d'un artiste que j'adore parce que si je m'écoutais, cet article ne serait rédigé que d'onomatopées. A chaque fois, je suis comme une enfant qui découvre la vie. Disons que je me suis sentie littéralement envahie par sa musique et la mise en scène. Le charisme de cet homme est tel qu'il en est époustouflant. Il a une façon de jouer Tonight et Remember, du premier album, en live qui me fout une pêche d'enfer, et cette tournée-ci est dotée d'un musicien en plus sur scène, ils sont donc quatre et ça envoie du lourd. Et pourtant, vous savez, il n'y a rien de très original si on s'arrête purement et simplement sur les accords choisis pour les compositions... comme quoi ça ne pose aucun problème ! Ça m'arrive rarement mais quand le concert s'est terminé, je n'avais pas vu le temps passer et j'en voulais encore, je pouvais tenir deux heures de plus sans faiblir. Bon, pardon, tout ça est très décousu mais je voudrais y retourner là, maintenant.

Bref, j'ai adoré mais je pense que vous l'avez bien compris. Toujours est-il que ce soir, il est en concert à l'Olympia à Paris et il sera possible de le suivre en direct grâce à Culturebox ! Vous n'aurez qu'à cliquer sur ce lien à partir de 20h50. Enjoy !

Crédit photo : Nico Brunet, trouvée sur ce blog avec une interview de Rover de 2012 fort cool.

1 commentaire:

  1. J'ai eu l'occasion de voir le groupe en concert à Douai cette année. C'était vraiment génial, une super pêche, un très bon contact avec le public. Bref, j'ai adoré!

    RépondreSupprimer