KT Tunstall : Golden State, son nouvel EP.

Arrêtez tout ! Soyez attentifs et stoppez les clappements, j'arrive frénétiquement au point fatidique fan girl du blog. Même si j'ai changé de plateforme en 2013, même si j'ai effacé tous mes anciens articles au début de cette année et que, donc, vous ne savez peut-être pas de quoi je parle, sachez juste que je m'apprête à faire un point KT Tunstall et que c'est ultra important.


Je vais vous faire un petit historique rapide pour vous resituer tout ça. Tout a commencé en 2005 avec une chanson qui saoule désormais la France entière et surtout les clients de feu Alice ADSL, d'autant plus s'ils devaient appeler régulièrement la hotline. Cette chanson est Black Horse and the Cherry Tree, très bonne au demeurant. L'album s'appelle Eye to the Telescope, il est absolument parfait, et vous trouvez aussi dessus Suddenly I See qui a été utilisée pour tous les films, toutes les publicités et toutes les émissions télé depuis dix ans. C'est comme ça que KT Tunstall est globalement connue du plus grand public (français).

Moi, je l'aime depuis le tout départ, KT Tunstall c'est ma meuf sûre, elle ne me déçoit jamais. Un modèle musical sur bien des points. Depuis tout ça, elle a sorti trois nouveaux albums : Drastic Fantastic, Tiger Suit et Invisible Empire // Crescent Moon, tous aussi différents les uns des autres de par le style, les influences et même s'il y a des connexions entre chaque. Il y a également eu 4 EP, 3 albums live, 2 autographes, 2 photos et une mini conversation entre elle et moi à la sortie d'un concert (pardon).

Son dernier album est sorti il y a trois ans et l'heure est donc à la nouveauté. Elle a annoncé il y a quelques mois que sa nouvelle production allait sortir en 2016 et nous tenait un peu au courant du schmilblick via les réseaux sociaux. Le verdict est tombé : c'est en septembre que son cinquième album  sortira et nous avons droit à un petit EP des familles pour patienter. Ce dernier s'appelle Golden State et est disponible depuis ce 16 juin, c'est absolument merveilleux !

Golden State est composé de 4 morceaux :
- Evil Eye : m'a vachement rappelé Come On, Get In (Tiger Suit, 2010)
- All Or Nothing : grosse surprise en l'écoutant puisque cette chanson a été utilisée pour le générique d'une mini-série française diffusée il y a peu, Sam avec Mathilde Seigner. Là où je suis une fan en carton, c'est qu'à aucun moment je n'ai reconnu la voix de KT Tunstall en regardant les épisodes (oui, bon, ça va, on n'est pas là pour parler de ça). Le temps que mon cerveau fasse la connexion entre les deux, j'ai cru qu'il s'agissait d'une reprise et j'ai cherché partout comme une gogole de qui était l'originale. Jusqu'à ce que la réalité me rattrape. Bref, la chanson est excellente, il y a tellement de joie dedans que j'ai envie de sourire bêtement.
- The Healer : alors là, grosse chanson plus énervée et plus saturée, davantage dans l'esprit de Madame Trudeaux (Tiger Suit, 2010) s'il fallait encore faire une comparaison.
- Le quatrième morceau est un remix d'Evil Eye par Django Django et je ne l'apprécie guère, je me contenterai donc de l'original.


KT Tunstall a elle-même dit de son album à venir qu'il serait "[...] all about joy, although some of these songs are like cats." et vu que j'adore les chats et qu'un peu de bonheur fait parfois du bien, si en plus cet album est à l'image de cet EP, il est probable que j'arrête définitivement de me morfondre. Golden State m'envoie une corbeille de fruits en pleine tronche puisqu'il me donne la banane autant que la pêche (je suis sponsorisée par Carambar, ceux qui savent savent). Je retrouve la KT Tunstall que j'adorais d'avant Invisible Empire // Crescent Moon (2013), album que j'adore, attention, mais qui est essentiellement folk acoustique. J'avais besoin de l'entendre de nouveau s'énerver un peu sur sa Gibson Dove : "I'm a pretty agressive rhythm player." disait-elle dans cette interview en 2007. En plus, maintenant qu'elle vit à Los Angeles (pour info elle est écossaise), on va ressentir du son west coast à fond les ballons, c'est garanti. Alors voilà, on y est, je vais passer tout l'été à trépigner et à surveiller la date du concert qu'elle donnera en France, une saine occupation.

Je suis : contente.

Golden State est disponible sur Spotify et ses copains donc n'hésitez vraiment pas.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire