Annika and the Forest.

Vous aurez remarqué que j'ai effacé mon article précédent. Ça m'a énervée sur le coup, j'ai râlé par écrit et ça m'a fait du bien, désormais c'est réglé et ça va beaucoup mieux de mon côté. Je n'en veux pas du tout à la personne qui avait énoncé cette critique même si ça m'a contrariée pendant deux jours. Si vous ne comprenez rien à ce que j'écris là, passez au paragraphe suivant, je m'en vais vous parler de musique. Toujours est-il que je vais me servir de cette histoire pour faire un travail sur moi-même, c'est important de ne pas être constitué que de certitudes.

Je vais de nouveau faire un parallèle avec notre émission de radio parce que je ne m'adresse pas nécessairement au même public ici et là-bas, et je ne présente pas les choses tout à fait de la même façon. La première émission de la saison 2 (ceci est un lien, tu peux cliquer et écouter le podcast, ça ne te prendra que 60 minutes de ton temps) était musicalement consacrée à un groupe que j'ai découvert il y a très peu de temps et qui s'appelle Annika and the Forest.

Crédit : Jean-Baptiste Millot

Il s'agit d'un groupe créé en 2014 et mené par Annika Grill, diplômée en arts plastiques, auteure, compositrice et interprète suédoise établie à Paris. Elle a également co-fondé un studio d'enregistrement et a travaillé avec de multiples artistes. Sur scène, le nombre de membre varie, mais elle est notamment accompagnée des musiciennes Caroline Geryl, Charlotte Patel et Zoé Hochberg, et vous savez comme j'aime mettre l'accent sur les femmes dans la musique (il y a aussi Sébastien Adam à leurs côtés). Le style d'Annika and the Forest se veut plus ou moins pop électro, arty, même si j'ai désormais des difficultés à exprimer le mot pop depuis que j'ai récemment vu une vidéo explicative très intéressante dont je ne retrouve plus la référence (mais je mettrai à jour l'article quand je l'aurai retrouvée).

Dès la première année de l'existence du groupe, Annika and the Forest a sorti deux EP, Beginnings et By The Way, avant le premier album en 2015 intitulé Chromatic. Inutile de vous dire qu'il est vachement bien et que je vous le conseille. C'est poétique, planant, parfois mélancolique, les textes d'Annika Grill vont quelques fois dans cette voie, et d'ailleurs sa voix est faite pour tellement c'est un cocon.
Un nouvel album est prévu pour 2017, She, et, pour patienter, l'EP A Piece of She sort là, le 23 septembre. Extraits :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire