Que fait-on pour Halloween ?

Quelle délicieuse fête qu'est Halloween où tout le monde se réjouit d'avoir la trouille en mangeant de fort appétissants cucurbitacées ! Plus les années passent et plus nous récupérons ce folklore mais il faut avouer qu'il est tout de même beaucoup plus intéressant que notre bonne vieille Toussaint si morne qu'elle nous angoisse juste par son terne aspect. En ce qui concerne ma soirée, elle va se dérouler en pyjama devant des films de genre à avaler de la nourriture pas super saine, c'est la tradition.

J'ai eu l'idée de ce billet à 16h30 aujourd'hui et j'ai dû me dépêcher de prendre mes photos avant que la nuit tombe. Vous savez bien que nous venons d'entrer dans une période de deux mois de nuit éternelle et j'ai beau être noctambule et un peu dark dans ma tête, j'ai aussi besoin de soleil. Bref, merci de ne pas vous moquer de ces photos, je ne pratique jamais la mise en scène pour ce blog et j'ai fait avec les moyens du bord. Je suis bien contente d'avoir laissé ces fleurs sécher depuis de nombreuses semaines à l'air frais de ma véranda sans aucune raison, si ce n'est peut-être la flemme et l'oubli. Finissons donc ce mois d'octobre en beauté avec un peu de culture, et j'utilise Halloween comme prétexte mais très franchement, tout ce qui vient ci-après, chez moi c'est toute l'année.


Qu'est-ce qu'on écoute ?


L'ambiance musicale n'est pas un luxe et il y a tellement d'excellentes choses à écouter qu'il est très difficile de faire un choix. Je me suis principalement rangée du côté des classiques, y compris pour les films et la littérature, parce qu'il est important de connaître ce qu'il y a de meilleur. Il est donc tout naturel d'écouter Paranoid de Black Sabbath et pour plusieurs raisons : ce groupe est le fondateur du heavy metal, Ozzy Osbourne, et Paranoid, qui est le deuxième album du groupe sorti en 1970, contient War Pigs, Paranoid, Iron Man et la très belle Planet Caravan. Deux ans plus tard est sorti School's Out d'Alice Cooper et ce vinyle est hyper cool parce qu'on peut soulever la partie supérieure de la pochette comme un bureau d'écolier. Ici on aime bien le hard rock. Je termine avec Tom Waits et son magnifique album Mule Variations sorti en 1999. Non pas que ce soit spécialement gothique mais je crois que Tom Waits a tout à fait sa place ici. J'adore cet homme.


Qu'est-ce qu'on lit ?


Voici deux beaux livres que j'aime beaucoup. Le premier est Atlas des lieux maudits d'Olivier Le Carrer sorti en 2013 aux éditions Arthaud. Le nom de ce livre est assez éloquent, il répertorie en effet les lieux supposés maudits à travers le monde.
De la réserve naturelle de Kasanka en Zambie envahie par des nuées de chauves-souris, au ténébreux phare des disparus d'Eilean Mor perdu dans les îles Flannan, en passant par la sinistre forêt des suicidés d'Aokigahara au Japon ou la diabolique demeure coloniale du 112 Ocean Avenue à Amityville, chacun des quarante lieux recensés renferme une histoire aussi tourmentée que fascinante.

Edgar Allan Poe est un maître du genre, aussi n'importe quelle édition de ses histoires peut faire l'affaire. Toutefois, Les contes macabres illustrés par Benjamin Lacombe aux éditions Soleil est un superbe ouvrage qu'il serait bien dommage de ne jamais feuilleter. En plus, la tranche est complètement noire. Le livre contient plusieurs contes : Bérénice, Le Chat noir, L'Île de la Fée, Le Cœur révélateur, La Chute de la maison Usher, Le Portrait ovale, Morella et Ligeia, ainsi qu'une partie biographie de l'auteur.



Qu'est-ce qu'on regarde ?


Alors qu'il existe un nombre incalculable de films tout à fait propices au soir d'Halloween, permettez-moi de vous en proposer là encore trois excellents revisitant les plus grands mythes. Wolfman de Joe Johnston (2010) est un chouette film s'appropriant le mythe du loup-garou. Lawrence Talbot (Benicio Del Toro) revient chez son père (Anthony Hopkins) au domaine familial suite à la disparition de son frère. Il apprend qu'une terrible malédiction pèse sur la région alors il enquête. Je ne vais pas radoter sur Frankenstein de Kenneth Branagh (1994) parce que je vous ai déjà écrit un billet complet sur la question, sachez simplement que j'insiste bien sur le fait que vous devez visionner cette superbe version du roman de Mary Shelley. Enfin, last but not least, Dracula de Francis Ford Coppola (1992) parce que c'est l'un des plus beaux films qui soient. Cette adaptation du roman de Bram Stoker (1897) est assez libre mais traitée avec une grande poésie. J'aurai certainement l'occasion de m'étendre un peu plus sur le sujet (ça fait longtemps) dans un futur proche.


Qu'est-ce qu'on mange ?


Oui parce que nourrir sa culture c'est bien, mais ça donne faim. J'ai reçu ce livre de recettes de cuisine il y a un certain temps maintenant lors d'un swap et je l'adore. Les criminels passent à table d'Estérelle Payany chez Flammarion regroupe 30 recettes qui s'inspirent des méchants de la littérature. C'est ainsi que vous retrouverez comment faire les possets de Lady MacBeth, le chaud-froid de poulet selon Milady, la tarte à la mélasse selon la Reine de Cœur d'Alice au Pays des Merveilles ou encore les biscuits des marins selon Long John Silver. Même Amélie Nothomb et Bret Easton Ellis ont droit à une recette associée.



Voilà, je crois que j'ai fait le tour pour cette année. Alors vivement l'année prochaine pour d'autres références, je suis pleine de ressources ! Passez un excellent Halloween ! BOUH !

2 commentaires:

  1. ah bah je le trouve cool ton article je le dis ! et puis il est artistique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, très bien, merci. Mais en fait tu veux quoi exactement, une médaille ? J'ai pour habitude de parler de ce que je connais, jamais je ne me permettrai d'écrire sur un sujet qui m'échappe.

      Supprimer