Suzanne Vega et son concept album sur Carson McCullers.

Quand j'ai commencé à m'intéresser sérieusement à la musique, et je pose les bases à partir de 10 ou 11 ans, époque à laquelle j'ai commencé à acheter (et surtout me faire offrir) des disques pour le plaisir et les émotions que me procurait la musique choisie, j'avais déjà un attrait tout particulier pour les femmes songwriters. J'ai très tôt eu l'idée d'établir ma propre collection personnelle et d'étoffer mes connaissances en la matière (ce qui ne s'arrête jamais, même à 30 ans aujourd'hui), sans doute s'agissait-il des prémices de mon féminisme. J'ai découvert énormément de choses entre 1996 et 2002, soit entre 10 et 16 ans, comme s'il y avait un âge pour devenir conscient de la culture qui nous entoure. Et justement, vers mes 11 ans, j'ai reçu en cadeau la compilation intitulée All Women. Les morceaux ne dataient pas tous de cette année, il y avait aussi quelques pépites récupérées des années 80, mais c'était un album rempli d'excellentes chanteuses et groupes telles que Fiona Apple, Skunk Anansie ou encore P.J. Harvey. Il y avait aussi la célébrissime chanson Luka (1987) de Suzanne Vega et ça tombe bien puisque c'est de cette dernière dont je vais vous parler ci-après (mais plus de Suzanne que de Luka en fait).

Fin octobre, j'ai entamé un partenariat avec l'agence indépendante de promotion web, radio, presse et TV Ephélide. Le principe est simple : on m'envoie de la musique, je l'écoute et j'en parle ici. L'idée n'est pas de faire de la publicité n'importe comment, il est évident que je ne parlerai que de la musique en laquelle je crois. Je suis de toute façon bien incapable de dire des choses positives quand je ne les pense pas, surtout en musique, snob que je suis.

Suzanne Vega, qui peut être connue du grand public pour ses deux célèbres titres Luka et Tom's Dinner (cette dernière chanson va rappeler des souvenirs aux plus vieux) qu'on retrouve sur l'album Solitude Standing sorti en 1987, vient de sortir un nouvel album qui s'appelle Lover, Beloved : Songs From An Evening With Carson McCullers. J'ai demandé à le recevoir parce que j'ai toujours été curieuse du travail de Suzanne Vega sans n'avoir jamais vraiment poussé plus loin que ça. Du coup je suis contente parce que j'ai eu un bon feeling !

Rapidement, quelques mots sur le personnage : née en 1959 à Santa Monica, Californie, elle est autrice, compositrice et interprète. Elle a écrit ses premiers textes à l'adolescence et a sorti son premier album éponyme en 1985. Elle a exploré plusieurs styles musicaux, allant de l'expérimental à l'indus, en passant par le folk. Elle a également sorti un album de covers de Leonard Cohen en 1995 et cette fois-ci, il s'agit d'un style plus jazzy-folk pour Carson McCullers. D'ailleurs, qui est Carson McCullers ? Née Lula Carson Smith en 1917 et morte en 1967, elle était une romancière américaine. On lui doit notamment Le cœur est un chasseur solitaire (1940), Reflets dans un œil d'or (1941), Frankie Addams (1946) et L'horloge sans aiguille (1961), mais elle était aussi nouvelliste.

Autrement dit, Lover, Beloved : Songs From An Evening With Carson McCullers est un concept album qui traverse l'œuvre de Carson McCullers grâce aux textes de Suzanne Vega. J'adore les concept albums, ce sont souvent de véritables pépites, des œuvres d'art à part entière. Pour savoir comment Suzanne Vega en est arrivée là, je suis tombée sur cette interview de Rolling Stone dont je vous conseille la lecture et vous cite un passage :
Vega discovered Carson McCullers - author of novels The Heart Is a Lonely Hunter (Le cœur est un chasseur solitaire), The Member of the Wedding (Frankie Addams) - as a teenager after reading her short story Sucker, loving its language and modern feel. But she didn't realize it was written by a woman until she later read a biography, and her gender fluidity appealed to Vega.
J'imagine qu'il faut avoir lu Carson McCullers pour saisir toutes les subtilités de l'album mais, voyez-vous, moi ça m'a donné envie de me procurer ses romans.
Sur la pochette de l'album, Suzanne Vega a revêtu la peau de Carson McCullers et je trouve la ressemblance saisissante. Quant aux chansons elles-mêmes, j'aime vraiment beaucoup l'émouvante Annemarie. Il est question d'Annemarie Schwarzenbach (1908-1942), écrivaine, journaliste et aventurière suisse qui était, entre autres, tombée très amoureuse de Carson McCullers. On la retrouve en photo à l'intérieur de l'album.
Brilliant and stormy - Her perfect beauty - She moves through the world. With - Money and family - She glitters with trouble she's that - Kind of girl
Je ne vais pas m'amuser à vous décrypter tout l'album parce qu'il y a tellement de choses à découvrir qu'il serait dommage que vous ne le fassiez pas par vous-mêmes ! C'est vraiment une très belle œuvre sur bien des points, pleine de poésie et de la douce voix de Suzanne Vega. Vraiment, je recommande !

Carson McCullers


WE OF ME


HARPER LEE



ANNEMARIE

8 idées cadeaux rock'n'roll pour Noël.

A l'instar de mes chères copines les blogueuses, moi aussi je vais vous donner quelques idées cadeaux pour Noël. Les miennes sont totalement subjectives. J'ai donc glané çà et là 8 idées qui ne sont ni spécialement pour homme, ni spécialement pour femme, parce que je trouve cette façon de faire complètement daubée. Voici donc ce que j'ai retenu et ne vous moquez pas de moi, je vous rappelle que je ne suis pas graphiste.


1) Vue sur La Boîte Verte, la carte du monde en chansons avec 1200 titres et 200 références musicales - env. 29,50€
2) La palette Balm Jovi pour un make up rock, du jeu de mots avec Alice Cooper et Led Zeppelin en veux-tu, en voilà, c'est excellent. Voir le crash test chez Les Dessous de Marine - 42€
3) Une veilleuse à l'image de la lune, trop mignonne, je suis fan - 12,95€
4) Isabelle Royet-Journoud alias Féebrile a sorti un recueil de ses photographies sur dix ans, je l'ai déjà et c'est un très bel ouvrage. Limité à 300 exemplaires - 25€
5) NME a sorti sa liste des 50 meilleurs albums de 2016 dont voici trois excellents extraits (les prix concernent les versions CD) : Blackstar de David Bowie - 16,99€ / Post Pop Depression d'Iggy Pop - 6,99€ / Adore Life de Savages - 15€
6) L'intégrale de Daria, un des meilleurs dessins animés qui soient ! En import des USA parce que ce n'est toujours pas sorti en France... - 17,09€
7) Scary Party : survivrais-tu à un film d'horreur ?, le jeu de société en partie créé par Jack Parker - 9,95€
8) Jamais en carafe, tout savoir sur le vin par la géniale Sandrine Goeyvaerts, auteure de La Pinardothèque, parce que boire du bon vin est important - 12,90€.