Cinéma #13 et Split, un film fin comme du gros sel.

Il faut qu'on parle. Qu'on se pose deux minutes et qu'on discute très sérieusement de ce film qu'est Split de M. Night Shyamalan. Qu'est-il arrivé aux critiques presse ? Selon Allociné, sur 28 journaux, 5 ont donné 5 étoiles et 14 en ont donné 4. Les critiques spectateurs sont les pires, la moyenne est de 4.1/5. Sommes-nous allés voir le même film ? Suis-je passée à côte de quelque chose d'essentiel (mais ça m'étonnerait) ? En toute honnêteté, je suis pourtant sortie du cinéma relativement contente de ce que j'avais vu mais je n'avais en tête que l'incroyable performance de James McAvoy et beaucoup de tendresse pour Anya Taylor-Joy, vue il y a peu dans The Witch (film excellent). Après cela, j'ai pris le temps de réfléchir au film en entier et d'en discuter avec mon partenaire de salle obscure du moment, il était alors évident que ce film est super relou.

Spoilers sous l'image.


Peut-être ne suis-je qu'une snob parmi tant d'autres mais vous m'excuserez, les films de M. Night Shyamalan, c'était mieux avant. Bien qu'on m'ait spoilé Sixième Sens dans la file d'attente du self quand j'étais au lycée, je l'ai adoré malgré tout (c'est comme si j'avais fait directement une seconde lecture) et j'ai été sidérée par Signes et Le Village. Je me suis sévèrement ennuyée devant La jeune fille de l'eau et j'ai trouvé The Visit bien mais pas top (mais bien). C'est vrai, je n'ai pas vu Incassable, mais on m'en a tellement parlé que c'est tout comme. C'est pourquoi je n'ai pas été spécialement surprise en voyant la dernière scène de Split puisque j'ai compris la présence de Bruce Willis, mais alors quelle vaste plaisanterie ! Je n'ai pas éclaté de rire par respect pour les autres spectateurs dans la salle mais j'ai rarement fait des yeux aussi ronds. Non mais qu'est-ce que c'est que ces conneries ! Le pire, c'est que j'irai voir la suite prévue pour l'année prochaine, parce que je veux comprendre ce délire.

Synopsis : Kevin (James McAvoy) a 23 personnalités qui cohabitent dans son corps. Il enlève trois adolescentes (dont Anya Taylor-Joy) qu'il garde enfermées dans un sous-sol.

Et donc je suis contrariée parce que comme je l'ai écrit plus haut, j'ai été subjuguée par le jeu de James McAvoy (je suis amoureuse de lui depuis toujours, faut dire). Toutefois, quel est l'intérêt de dire qu'il a 23 personnalités si c'est pour n'en montrer que 6 ou 7 ? Si les identités restantes ne sortent pas "dans la lumière" dans Split 2, je fais un scandale. Il en va de même pour ces flashbacks incessants sur la vie passée de Casey, un seul aurait suffit, il est inutile de prendre le spectateur par la main pour lui faire comprendre les violences qu'elle a subies et comment elle en est arrivée à savoir se servir d'un fusil de chasse. De plus on est aux États-Unis, il faut arrêter de nous prendre pour des idiots. La relation entre Kevin et Casey est donc cousue de fil blanc.

J'aime bien quand M. Night Shyamalan nous dirige vers un postulat fantastique se révélant finalement tout à fait réaliste avec, parfois, des bons nœuds psychologiques. Dans Split, j'ai trouvé vraiment intéressante la menace constante de l'arrivée de "la bête" que le Dr. Fletcher (la psychiatre qui suit Kevin) impute à une potentielle 24ème personnalité naissante, justement parce qu'elle est psychiatre et que son rôle est de trouver une explication logique à ce qui arrive. C'est pourquoi, quand elle finit par se manifester, j'étais contente que Kevin se prenne pour une sorte de loup-garou. J'ai toutefois été vite déçue quand j'ai vu les veines fluorescentes de son torse gonfler anormalement ainsi que sa manière de grimper au mur, on n'avait vraiment pas besoin de ça. Le mystère se résout aussi bien facilement, d'un seul coup un type se trouve là et recueille Casey qui a réussi à s'échapper, non sans avoir tiré deux coups de semonce dans le corps de Kevin (en découlera ensuite la scène avec Bruce Willis).

Alors je ne sais pas. Je me doute bien que tout cela prépare à la suite mais permettez-moi de trouver ça débile. J'aurais aimé que le film soit indépendant, qu'il soit raccourci des cinq dernières minutes. J'aurais aimé ne pas savoir si Kevin a survécu et ce qu'il va advenir de Casey au moment où elle regarde la policière qui lui annonce que son oncle vient la chercher. Autant vous dire que Split 2 a vachement intérêt de sauver le bazar parce que jusqu'ici, c'est plutôt ridicule.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire