Bror Gunnar Jansson (+ William Z Villain) @ Fuzz'Yon, La Roche-sur-Yon.

Le blues, vaste sujet. Il faut croire que j'ai attendu de vieillir un peu pour en écouter. Bien que ça ne soit pas mon genre de prédilection au départ, je me surprends à aimer ça de plus en plus. Evidemment, le niveau de ma culture se situe au-dessous de la mer mais j'essaie d'apprendre quand l'occasion se présente. C'est pour cette raison que je me suis rendue à un plutôt drôle de concert hier soir, avec une joie non feinte. Il s'agissait de Bror Gunnar Jansson et de William Z Villain en première partie.

Bror Gunnar Jansson

Bror Gunnar Jansson est un chanteur de blues suédois qui aime beaucoup Johnny Lee Hooker. Sur scène, il joue tout seul de la guitare et de la batterie, en chaussettes mais tiré à quatre épingles. C'est-à-dire qu'on est sur du cravate-chemise-veston-chapeau, type années 20, vous voyez. L'homme est assez froid de prime abord, d'autant qu'il a des traits plutôt anguleux et un regard exprimant diverses choses selon sa direction et la lumière. Il n'interagit pas vraiment avec le public et il semble jouer dans un cadre plutôt strict. J'ai cru comprendre que ça pouvait en gêner certain-e-s, mais moi j'ai adoré ça. Un moment, j'ai perdu la notion du temps tellement je me suis sentie hypnotisée, j'ai eu l'impression d'être le serpent du charmeur. La déconnexion se fait aussi par son souci du détail : le son, sa voix, le petit verre de whisky pour s'hydrater et sa façon de saluer le public à la fin du concert. Ce monsieur est très impressionnant.

Il a sorti deux albums : Bror Gunnar Jansson en 2012 et Moan Snake Moan en 2014, ainsi que deux EP : And The Great Unknown part I et part II sortis cette année.



La première partie a donc été assurée par William Z Villain et je ne m'attendais pas du tout à ce que j'ai vu. Multi-instrumentiste également et avec encore plus de mérite parce qu'il avait le bras droit en écharpe, c'est le genre d'homme insupportable parce qu'il est aussi drôle que talentueux. Il a une si jolie voix qui raconte de fort bonnes histoires, c'est extrêmement agréable. J'ai lu quelque chose d'assez juste à son sujet, qu'il "alterne entre grand n'importe quoi et émotion la plus intense". Alors oui, voilà, c'est ça en fait. Moi je le trouve vraiment kiki.

Allez ici pour en voir un peu plus. Et là aussi. Oh et lisez cet article, ma foi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire