La sélection du mois #3 (mai 2018)

Coucou mes petites licornes arc-en-ciel ! Aujourd'hui on se retrouve pour un nouvel article, 4 astuces pour se cultiver pendant le mois, hihi !

Ça vous agace que j'écrive ainsi ? C'est normal, vous êtes sain.e.s d'esprit. Je ne supporte plus cette façon que les blogueur.se.s ont de débuter leurs billets. Ce n'est pas parce que c'est l'usage sur YouTube que ça doit l'être à l'écrit, je ne comprends pas cette mode. Il faut vraiment que le titre soit prometteur pour me faire aller plus loin que cette phrase d'accroche, ça a tendance à me faire fuir. Premièrement, commencer un article de blog par dire bonjour m'exaspère. Eh oui, je suis impolie, que voulez-vous que j'y fasse ? Deuxièmement, les surnoms débiles me tapent sur le système, je vous demande de respecter votre lectorat. Troisièmement, encore une fois, cessez de tout quantifier et d'utiliser ce vocabulaire insupportable à base de astuce et conseil, ça me donne des bouffées de chaleur.

Voilà, c'était mon quart d'heure râleuse, je ne vous présente pas mes excuses. Cependant continuez à faire ce que vous voulez, mais ce sera sans moi (et bah tant mieux ! diront les rageux.ses). Bref, c'est parti pour une troisième salve : la sélection du mois.


   RÉFLÉXIONS
Tant de gens énervés et à raison, ici Alena Gaponova dit stop. Stop à toutes celles et tous ceux qui viennent lui mettre des bâtons dans les roues, l'empêcher de faire ce que bon lui semble. L'être humain a toujours cherché à disposer du corps des autres (à fortiori les hommes du corps des femmes), sauf que nous sommes en 2018 et si tout est loin d'être gagné, il est grand temps que chacun.e se mêle de ce qui le.a regarde tout en arrêtant de distribuer son avis comme la carte de visite d'un jeune start-upeur macroniste.

Promenade dans les pensées de la Lune Mauve
Je suis tombée sur le billet d'Alena Gaponova via ce post de kReEsTaL. Et du coup voilà, peut-on encore se permettre de se livrer sur Internet ? C'est difficile à dire, moi-même je freine désormais des quatre fers et c'est qu'il faut une couenne solide pour supporter le jugement des autres, aussi infime soit-il.


   MUSIQUE

La musique pop devient de moins en moins joyeuse
Je cite : "Dans un rapport paru dans la revue Royal Society Open Science, des chercheurs de l'université de Californie à Irvine ont analysé 500.000 chansons sorties au Royaume-Uni entre 1985 et 2015 et les ont catégorisées en fonction de l'émotion qu'elles procuraient. Et le résultat n'est pas joyeux." Je vous laisse bien évidemment lire la suite de cet article de Nicolas pour Sourdoreille.

Heureusement que KT Tunstall est là pour nous rendre heureux.ses !
Elle, Mike McCready, guitariste de Pearl Jam, et Leah Julius, bassiste de Thunderpussy (meilleur nom de groupe), ont enregistré une cover de Tom Petty, disparu cet automne, et c'est chouette parce que c'est militant.


Backstages (en anglais)
A quoi ressemblaient les backstages dans les années 1970 ? Esquire nous montre 50 exemples en photos.



   FÉMINISME

C'est un classique qui nous gonfle toutes (et si ça ne vous gonfle pas, soit vous êtes extrêmement patientes, soit vous n'être pas conscientes de votre féminisme), l'injonction à la maternité. Lâchez-nous l'utérus (entre autres). Nadia Daam fait notamment ici référence au livre de Myriam Levain, fondatrice du pure player Cheek Magazine, qui raconte comment elle a décidé de faire congeler ses ovocytes en Espagne.

Le "Vocal Fry", cet effet de voix que l'on reproche aux jeunes Américaines
C'est marrant parce que "j'étudie" le féminisme de près depuis un petit bout de temps maintenant (j'emploie les guillemets parce qu'il ne s'agit pas d'études dans le sens scolaire du terme), je me dis parfois que je sais tout ce qu'il y a à savoir. En fait non, c'est absolument faux, je tombe des nues régulièrement même quand je pense ne plus pouvoir être surprise. J'étais passée à côté de cet article d'Adrienne Rey pour Slate publié en février dans lequel il est question de cet effet de voix de ces femmes qui parlent anglais (les Américaines surtout) qui peut nous faire penser à une sorte de grincement lorsque la voix tombe dans les graves. C'est quelque chose qui peut nous sembler agaçant mais la lecture de cet article m'a sciée, si je m'attendais au pourquoi du comment...


   CULTURE

• Pourquoi j'aime Twitter ?
Notamment pour ce genre de fil, ici Chouquette nous compile les dernières paroles que l'on prête à certains grands écrivains, poètes ou compositeurs.

• Histoire macabre
Sur son blog, Alexandrine nous conte la vie pas très rose de ces femmes, Éléonore de Tolède d'abord, et désormais Kay Sage, artiste et surréaliste. Passionnant !

Arabesques et ballonnés
Le photographe Dean Alexander a réalisé une série de clichés pour une campagne promotionnelle pour le Hong Kong Ballet. Ils ont déjà fait le tour de Twitter mais je les trouve tellement splendides que je ne résiste pas à en publier quelques uns ici.





   LE MOT DE LA FIN

Il y a dix ans, il était hors de question que je mette mon nez dans la musique d'Arctic Monkeys. J'avais une sainte horreur du rock minimaliste et brouillon de jeunes loups fougueux. Heureusement, les gens évoluent. En 2013, l'album AM est sorti et j'étais tombée par hasard sur quelques extraits, ça m'avait un peu réconciliée avec le groupe. Ce mois-ci est sorti Tranquility Base Hotel + Casino et OK, shut up and take my money, c'est hyper imprégné de tout ce que j'aime (à commencer par David Bowie car il faudrait être sourd.e pour ne pas s'en rendre compte).

3 commentaires:

  1. Super sélection ! L'article sur le vocal fry est très intéressant, je me suis toujours posée beaucoup de questions là dessus (nous autres français sommes très snob là dessus je pense, ou alors réellement incommodés par ces tonalités peu usuelles !)

    RépondreSupprimer
  2. Sympa cet article, le choix est de photo est très pertinent je trouve! Je suis allée voir quelques articles, merci à toi!

    A bientôt,
    Eléonore

    http://sofunnygirl.blogspot.com/

    RépondreSupprimer