Qu'est-ce qu'on écoute ? #1

Je n'ai pas parlé musique depuis un certain temps, pourtant j'ai bien des choses à dire sur bien du monde. Je vais vous faire une petite playlist digeste, histoire de reprendre sur des bonnes bases.


Unamerican, Dead Sara

Si vous ne me connaissez que via ce blog, vous ne le savez peut-être pas mais Dead Sara est l'un de mes groupes préférés au monde. Après deux albums (Dead Sara en 2012 et Pleasure To Meet You, formidable album, en 2015) et deux EP (The Airport Sessions en 2008, remasterisé en 2016, et The Covers en 2017), un nouvel EP vient d'arriver, Temporary Things Taking Up Space. Unamerican en est extrait, mais aussi Heaven's Got A Back Door que j'écoute en boucle. Emily Armstrong est clairement mon héroïne !



Out The Window, Confidence Man

Je n'aurais jamais cru un jour aimer ce genre de groupe, c'est pop à m'en faire devenir épileptique, mais il me fascine. Il nous vient de Brisbane en Australie et ils ont mis le feu aux Trans Musicales de Rennes l'année dernière. C'est musicalement très intéressant et j'aime bien leurs influences années 1990, ça me rend nostalgique. Leur premier album, Confidence Music For Confident People (ce titre est parfait) est sorti en avril.



Strange Things, Marlon Williams

Marlon Williams est un néo-zélandais de 27 ans qui vient d'une autre époque. Je l'ai entendu pour la première fois dans Wild Wild Country, une série documentaire sur Netflix à propos d'une secte hindouiste installée aux États-Unis dans les années 1980. Il a sorti un premier album, Hello Miss Lonesome, plutôt axé country (au vu du titre : non mais sans blague), dont Strange Things est extrait, mais son second, Make Way For Love, est un peu différent. Bon, de toute façon, quoi qu'il fasse c'est forcément bien, ce garçon est une pépite, un peu dans la veine de Bror Gunnar Jansson et William Z. Villain, voyez.


I Have Been To The Mountain, Kevin Morby

A l'instar de Marlon Williams, j'ai entendu ce gars-là dans Wild Wild Country (la playlist de ce documentaire est fantastique). Ce titre se trouve sur l'album Singing Saw paru en 2016. Je me le suis très vite procuré en vinyle. Toutefois, il y a eu Harlem River en 2013 et Still Life en 2014, et puis City Music en 2017. Kevin Morby n'a que 30 ans et il sort des albums à la vitesse de l'éclair, mais vas-y, nous t'en prions.


Indifference, Girls In Hawaii

Finalement, dans cette playlist, on a des filles pop et énervées et des mecs plutôt mélancoliques, c'est rigolo comme ça définit parfaitement mes choix musicaux. Girls In Hawaii, c'est comme Dead Sara, je ne peux pas vivre sans eux. Je retourne d'ailleurs les voir en concert pour la troisième fois à la fin du mois parce que c'est ça qu'on veut. Nocturne, leur quatrième album, est sorti l'année dernière et il est magique. Everest (2013) reste l'un de mes albums préférés au monde, au point qu'il a fortement inspiré l'un de mes tatouages, on en est là. Un amour infini pour ces garçons et merci à la Belgique d'héberger d'aussi grands talents.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire